Son père est instituteur et sa mère au foyer s’occupe des onze enfants qui composent la famille.
Alain commence ses études en Sciences Politiques lorsque, sur un terrain de volley-ball, il rencontre Ralph Shallis qui lui parle de Dieu. Touché par le message du salut apporté de la part du Seigneur, Alain s’engage à Le servir.
» Je suis venu au monde dans une famille qui n’était pas chrétienne et j’ai entendu l’Évangile à l’âge de dix-huit ans. Je commençais à devenir athée quand tout à coup le Seigneur m’a attrapé, m’a saisi par Ralph Shallis, auteur du livre Si tu veux aller loin que j’ai rencontré un jour : c’est lui qui m’a annoncé l’Évangile, je l’entendais pour la première fois. Jusqu’alors, mon père ne m’avait jamais parlé de Dieu. Je puis dire que de cet entretien avec le Seigneur sur ce terrain de volley, je suis sorti tout neuf, tout changé, tout transformé. Sa vie est venue en moi par Son Esprit, j’ai écouté Sa Parole et je me suis ouvert à Son Esprit. Dieu a opéré en moi l’extraordinaire miracle de la nouvelle naissance.  »
(Extrait d’un message donné en 1976 en Suisse)
A 23 ans, Alain entre à l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne pour y suivre des études de théologie. Puis il fait la connaissance de Jeanne qui deviendra son épouse.
» Dieu nous a donné un amour particulier l’un pour l’autre. Je suis très affectueuse et mon mari, d’une gentillesse et d’une délicatesse exceptionnelles. Il n’oublie aucune date importante pour notre couple : anniversaire de naissance, de mariage, Fête des mères, Noël. Chaque occasion est pour lui une occasion de me témoigner son amour, son besoin de me dire qu’il pense à moi. Lorsque je passe par des moments difficiles (opérations, maladies), il est si attentif, si présent alors qu’il a tant à faire et à penser pour ses prochaines campagnes d’évangélisation, que je suis parfois gênée de tant de gestes tendres.
Il est toujours l’élément rassurant, protecteur, aimant. Je ne peux m’inquiéter lorsqu’il est à mes côtés. (Extrait du livre  » Ma vie avec lui « )

La vie d’Alain est toute entière consacrée au Seigneur et il ne conçoit pas d’autre plaisir que faire la joie de son Sauveur. A la maison, il passe beaucoup de temps dans son bureau à lire, méditer, s’informer pour préparer de nouveaux messages. Son premier désir reste de faire la volonté de Dieu et d’accomplir le ministère qu’Il lui a confié.
Le voyant si fatigué, j’essaie de le convaincre d’annuler ses dernières réunions prévues mais il tient à continuer tant qu’il a encore la possibilité de voyager.
Deux mois avant que le Seigneur le rappelle à Lui, Alain a donné ses derniers messages à Toulouse du 6 au 15 juin 2003. A son retour, il est hospitalisé…

Il a combattu le bon combat, il a achevé la course. Il est auprès du Seigneur dans la joie et la félicité.

 

Retrouvez ses Vidéos, Audios et Textes

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

*

FAIRE PASSER VOTRE PUB